Actualités

Connaissez-vous les allergies de l'été ?

Santé & Prévention - Publiée le 18/07/2022
Il est commun de voir apparaître les premiers symptômes d'allergie au printemps. L'été est également une saison propice aux allergies.

Allergie : un terme pour désigner plusieurs maux

Le rhume des foins

Votre nez est pris ou coule et vous êtes sujet aux éternuements ? Vos yeux vous piquent ou vous grattent ? Votre gorge est irritée ?
Dans ce cas, vous êtes probablement touché par une réaction allergique.

Bien que le printemps ait laissé la place à l'été, l'air ambiant peut être chargé en pollen, en particulier celui des graminées. Selon les régions, les moissons facilitent leur propagation.

Toutefois,le rhume des foins est principalement causé part les variations de températures en été. En effet, le passage d'un environnement climatisé à un espace particulièrement chaud entraine une dilatation des vaisseaux sanguins au niveau des muqueuses. Ces dernières se contractent à nouveau une fois revenu dans un espace plus frais. A force de répétition, ce phénomène peut entraîner une sensibilisation des muqueuses ainsi qu'une rhinite.

L'allergie au soleil

Que la peau soit blanche ou très matte, tous les types de peaux peuvent être sujets à une allergie au soleil. Celle dernière survient lors d'une forte exposition au soleil après une longue période sans rayons. Elle se manifeste par des rougeurs et des plaques de petits boutons. 
Également appelée Lucite Estivale Bégnigne, l'allergie au soleil peut causer des démangeaisons mais n'est pas dangereuse pour la santé.

Les réactions au piqûres d'insectes

Avec la montée des températures et le retour du soleil, nous sommes nombreux à vouloir profiter des espaces extérieurs et à aérer nos domiciles autant que possible. Toutes les conditions sont remplies pour que notre corps deviennent la cible des insectes et en particulier des moustiques.

Dans la plupart des cas, les piqures entraînent une simple démangeaison avec un bouton. Chez les personnes les plus sensibles, la réaction allergique peut aller jusqu'au choc anaphylactique. Il s'agit d'une réaction intense et rapide qui peut mettre en péril le pronostic vital de la personne touchée. On parle également de prédisposition à l'anaphylaxie. En France, près de 500 000 personnes pourraient être concernées.
50% des allergies sévères seraient dues à une piqure d'insecte. Dans 20% des cas, les conséquences sont mortelles.

Les médicaments photo-sensibilisants

Quel que soit le médicament utilisé, il est fortement conseillé de consulter la notice avec attention. Elle précise si le traitement suivi présente un risque de réaction photo-allergique. Cela signifie que la prise du médicament augmente la sensibilité de la peau aux rayons du soleil. C'est notamment le cas de certains antibiotiques, antidépresseurs et traitements cardiaques. 
En cas de photo-sensibilisation, des rougeurs et des boutons peuvent apparaître.

Comment prévenir et traiter les allergies de l'été ?

Apaiser le rhume des foins

Si vous êtes sujet au rhume des foins, nous vous invitons à prendre conseil auprès de votre médecin ou de votre pharmacien. Selon votre situation, ils pourront vous proposer un traitement antihistaminique par voie orale, pulvérisation nasale ou collyre afin de lutter contre l'allergie. 

Prévenir l'allergie au soleil

Deux mois avant l'exposition au soleil, vous pouvez commencer à préparer votre peau aux rayons. Pour cela, vous pouvez vous tourner vers les compléments alimentaires à base de carotène et d'huile de poisson qui stimuleront la pigmentation de votre peau. 
En complément, il est recommandé d'utiliser une crème solaire à haute protection.

En cas de réaction allergique malgré ces précautions, demandez conseil à votre pharmacien afin d'acquérir une crème apaisante.

Soulager les piqûres d’insectes

En cas de piqûre d'abeille, guêpe ou frelon, assuez-vous que le dard a été retiré. Dans le cas contraire, munissez-vous d'une pince à épiler afin de l'extraire, puis désinfectez la plaie.

En cas d'oedème (gonflement du à la piqûre), appliquez du froid pour soulager démangeaison et douleur. 

Si dans les minutes qui suivent la piqûre vous ressentez des difficultés pour respirer, que des plaques d'urticaires apparaissent ou que votre visage est sujet aux gonflements, contactez immédiatement le 15.

Enfin, si vous avez déjà été victime d'une forte réaction allergique à une piqûre d'insecte, il est recommandé de conserver un auto-injecteur d'adrénaline (ou "stylo") afin d'intervenir rapidement en cas de besoin.
Cet article vous a-t-il été utile ?
Retour à la page actualités